close up on people walking in the street Rejoignez-nous sur Facebook

Service du sang

Une femme médecin remplit des poches de sang

Qui peut donner du sang ?

Conditions d'éligibilité

Il est difficile de répondre de manière exhaustive à la question de l’éligibilité au don. En effet, un entretien médical est réalisé avant chaque don par un professionnel de la santé. C’est sur cette base et uniquement sur celle-ci qu’une décision est prise.

De manière simple, il se peut que certains éléments vous empêchent de donner aujourd’hui mais vous le permettent demain et inversement.

Voici les conditions générales :

  • être en bonne santé
  • être âgé de 18 à 70 ans (Attention, le 1er don de sang ou de plasma doit avoir lieu avant le jour du 66ème anniversaire. Le 1er don de plaquettes doit avoir lieu avant le jour du 61ème anniversaire. Au-delà du 66ème anniversaire tous les types de dons sont autorisés uniquement si le don précédent remonte à moins de 3 ans
  • pesant au moins 50 kg
  • ne présentant pas de risque de transmettre des maladies par le sang.

Contre-indications au don de sang

Critères repris dans la « Loi portant des dispositions diverses en matière de santé » publiée au moniteur Belge le 28/08/2017

Si vous avez été concerné(e) par l’une des situations suivantes durant les 12 derniers mois, reportez votre don :

Vous avez eu des contacts sexuels :

  • avec un homme si vous êtes un homme (*)
  • en échange d’argent, de biens ou de services (*)
  • avec plus d’un partenaire durant la même période ou participé à du sexe en groupe (*)
  • avec un partenaire infecté par un des virus suivants : : SIDA, hépatite B ou C, HTLV (*)
  • avec un partenaire ayant déjà consommé de la drogue par voie intraveineuse ou intramusculaire (*)
  • avec un partenaire originaire d’un pays ou d’une région où les cas de VIH / SIDA sont très nombreux et qui avait quitté ce pays depuis moins de 12 mois. (*)

Par ailleurs, si vous avez eu un(e) partenaire sexuel(le) qui, à votre connaissance, a...

  • eu des contacts sexuels avec plus d’un partenaire sexuel durant la même période ou participé à du sexe en groupe (*)
  • eu des contacts sexuels en échange d’argent, de biens ou de services (*)
  • est un homme et qu'il a eu des relations sexuelles avec un autre homme (*)

Il vous faudra alors, pour pouvoir donner, attendre 12 mois après le comportement à risque de votre partenaire, ou dans le doute, 12 mois après votre dernier contact sexuel avec lui (elle).

(*) rapports avec ou sans préservatif.

Si vous êtes concerné(e) par une des situations suivantes, attendez 6 mois avant de donner du sang :

  • après un accouchement, une interruption de grossesse ou une fausse-couche
  • après un voyage en région tropicale.

Si vous avez été concerné(e) par l’une des situations suivantes durant les 4 derniers mois, reportez votre don :

  • tatouage ou piercing (y compris boucles d’oreille)
  • traitement par mésothérapie ou par acupuncture avec des aiguilles qui ne sont pas à usage unique ou à usage personnel
  • contact avec du sang humain par piqûre, plaie, projection morsure inter-humaine
  • nouveau partenaire sexuel, même occasionnel (*)
  • contact sexuel avec un partenaire atteint de syphilis (*)
  • consommation de drogue par voie intranasale
  • après une endoscopie, une opération
  • après avoir reçu du sang.

(*) rapports avec ou sans préservatif

Autres conditions

  • Si vous avez eu de la fièvre : attendez 15 jours après la guérison
  • Si vous prenez des antibiotiques : 1 semaine
  • Si vous êtes allé(e) chez le dentiste : après une simple visite de contrôle ou en cas de plombage ou détartrage  attendez 24h. Si on vous a arraché, reconstruit ou dévitalisé une dent, il faudra attendre 7 jours avant de pouvoir donner du sang. Pour tout autre soin, contactez le 0800 92 245 ou envoyez-nous un mail à info(at)croix-rouge.be

En cas de prise de médicaments, après un séjour en dehors de la Belgique, ou en cas de doute : contactez-nous au 0800 92 245 (appel gratuit).

Nouvelle législation pour les personnes atteintes d'hémochromatose

L'hémochromatose est une maladie génétique héréditaire due à l’absorption excessive du fer par le corps. Elle est  causée par une mutation du gène HFE.
Depuis le 22 mai 2018, sous certaines conditions, les personnes atteintes d’hémochromatose héréditaire peuvent donner du sang à la Croix-Rouge de Belgique*.

Parmi ces personnes, qui est autorisé à donner du sang ?
Les candidats doivent :

Tout donneur ne répondant pas à ces critères, temporairement ou définitivement, sera alors invité à  recontacter son médecin traitant.

Lors de leur premier don (et par la suite, une fois par an), ils doivent se munir d’une attestation délivrée par leur médecin (attestation vierge disponible en collecte ou téléchargeable ici).

À quelle fréquence peuvent-ils donner?

Les patients atteints d’hémochromatose peuvent donner du sang au maximum 6 fois par an. C'est plus que le donneur « habituel » qui peut donner, maximum, 4 fois par an. Entre 2 dons de sang, il faut respecter un délai d'au moins 2 mois.

Comment cela fonctionne-t-il ?
Les patients peuvent-ils choisir de réaliser une saignée à l’hôpital ou un don de sang à la Croix-Rouge?

Oui. Les patients peuvent en effet désormais choisir s'ils réalisent des saignées dans le cadre de leur traitement à l'hôpital ou s'ils le font via un don de sang à la Croix-Rouge. Cela permet de respecter le caractère volontaire du don, qui est une obligation légale.
La Croix-Rouge ne fera aucun prélèvement destiné à être détruit.

*Référence légale : Loi du 5 juillet 1994 relative au sang et aux dérivés du sang d’origine humaine ; Arrêté Royal du 15 avril 2018.

Remarque importante : les porteurs asymptomatiques de la mutation du gène HFE, qui ne nécessitent pas de  saignées thérapeutiques, sont autorisés à donner du sang 4 fois par an maximum et sans avoir à fournir de rapport de leur médecin traitant. »

Qu'est-ce qu'un comportement à risque ?

C’est un comportement (sexuel ou autre) ou une situation entraînant un risque de contracter une maladie infectieuse grave transmissible par le sang et susceptible d’entraîner un risque médical pour le receveur.

C’est pourquoi, avant le don, nous vous demandons de remplir un questionnaire médical. De vos réponses complètes et exactes dépend la sécurité des malades !

Nos brochures

Si vous désirez plus d'informations, consultez nos brochures :